WRC 9 : Vers un épisode plus communautaire

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Après deux ans de pause pour sortir un WRC 8 vraiment plaisant, Kylotonn et Nacon continuent leur partenariat officiel avec le championnat du Monde des rallyes. Prévu cette année pour le 3 septembre sur PC (via l’Epic Game Store), PS4 et Xbox One, un peu plus tard sur PS5, Xbox Series X et Switch, WRC 9 s’est détaillé à nos yeux et à notre volant ce mois-ci avec un mot d’ordre : la communauté. Suffisant pour bien renouveler l’expérience de jeu ?
Conditions d’aperçu
Nous avons été invités à découvrir le titre WRC 9 via une conférence vidéo de présentation du titre. Un chef produit de Nacon nous a décrit pendant plus d’une trentaine de minutes certains contours du nouveau titre, notamment les nouveaux circuits, le nouvel axe communautaire et le contenu post-lancement. Nous avons ensuite eu accès à une version preview du soft, limitée à la partie « Course rapide ».
WRC 8 a bien sonné le temps de la révolution, boosté par son mode carrière. Kylotonn a ensuite dû rapidement pondre un nouvel opus et confirmer ses beaux efforts, moins perturbé par le championnat IRL, amputé de plusieurs courses (annulées). Grande mode au niveau des jeux de gestion sportive et jeux de courses, les features communautaires ont été repensées, et seront même mises en avant pour le neuvième jeu de la saga. Premier aperçu ci-dessous.
Nouveaux terrains de jeux
Avant de traiter du côté multi, place au contenu et en premier lieu les nouveaux pays conquis par le studio français. Même si l’on ne comptera pas sur les rallyes de Nouvelle-Zélande et du Kenya dans le championnat réel, ceux-ci seront bien dispos dans la version finale et sont totalement inédits, à l’instar du rallye du Japon. Ce dernier se tiendra dans la réalité le 22 septembre, et les deux autres petits nouveaux seront donc uniquement jouables et visibles sur le titre cette année, petit clin d’oeil du destin. WRC 9 annonce même des plans pour les rallyes classiques de Finlande et du Portugal. Un ou deux mois après le lancement, ces deux grands prix vont être mis à jour avec 6 nouvelles spéciales ajoutées aux courses déjà existantes. Concernant les bolides, on retrouvera toutes les licences officielles et pilotes, que ce soit pour le WRC, WRC 2, WRC 3 et Junior WRC sur plus de 100 spéciales (35 inédites). 15 voitures historiques sont enfin au programme, un peu plus que la saison passée (ajout de l’Audi Quattro en DLC de précommande, Toyota Corolla, Xsara WRC de Loeb et Ford Focus de 2007).
Pas vraiment abordé lors de cet aperçu, le mode carrière bénéficiera de quelques ajouts (comme la possibilité d’aller plus loin que le niveau 50, nouveaux défis) mais nous n’avons pas senti une réelle volonté de pousser bien plus loin l’expérience cette année, et la structure globale sera la même. Il s’agit d’une petite version 2 qui plaira à quiconque n’ayant pas fait WRC 8.
« Most Social WRC Game »
Nouvelle facette bichonnée de ce cru 2020, la communauté. Décrit par Nacon comme le titre le plus social de la série, WRC 9 proposera le Club System. Cette interface intégrée au jeu nous permettra de créer plusieurs championnats personnalisés en ligne. Mode asynchrone, il n’est pas nécessaire que les participants soient connectés en simultanés pour lancer le championnat. L’administrateur fixe un créneau pour jouer cette compétition, et chaque participant boucle son calendrier à son rythme, actualisant les leaderboards à chaque spéciale complétées. Pas encore concrètement observée par nos soins, la chose est alléchante, un peu similaire aux ligues en ligne de certains jeux de sport (NBA 2K, Madden…) mais il faudra voir à la sortie si le Club System parvient à convaincre les fans. En tout cas, c’est un bel outil proposé pour les organisateurs de tournois ou groupes friands de compétitions online. A noter que l’on peut s’engager sur 3 championnats de ce type en parallèle. Autre illustration de ce pas vers la commu, l’arrivée du nouveau mode multi Co-driver. Deux participants s’entraideront pour venir à bout de spéciales, avec un pilote aux manettes sans indications et l’autre en passager devant indiquer les directions et comment aborder ces virages périlleux. La caution fun et embrouilles entre amis pour la sortie du jeu. Enfin, des challenges quotidiens, hebdomadaires et mensuels sont prévus comme à l’accoutumée.
Un tour sur les pistes sans surprise
Avant le lancement sur les nouveaux circuits et spéciales classiques, il faut savoir que Kylotonn est passé à DirectX 12, la donnée ouvrant à un peu plus de possibilités d’un point de vue graphique et physique. Nous avons choisi de plonger dans le bain des spéciales originales, et ces nouveaux horizons ne nous ont pas déçu : Le Kenya et le Japon bénéficient de circuits juste sublimes, dans deux registres bien différents (pistes en terre pour le Kenya, asphalte pour le Japon). Les décors cartes postales sont beaux, et le plaisir de dompter les pistes est à la hauteur du travail graphique (améliorations sur le rendu visuel des dérapages, de la lumière, du background etc.) . La Nouvelle-Zélande est certes plus classique, oscille entre plaine et montagne, mais ces trois destinations sont une très belle pioche pour nos mirettes. En outre, ces nouvelles expériences apportent une très bonne variété au futur titre.
Au sortir de cette version preview, on constate que la physique n’a pas fait un grand bon en avant par rapport au huitième opus. Les fautes sont toujours assez punitives, certains circuits proposent un vrai bon challenge et l’influence des conditions météo est toujours aussi bien calibrée, même son de cloche pour la gestion des dégâts. Bref si rien ne bouge avant septembre, les anciens ne seront pas dépaysés au niveau du gameplay, de quoi vous faire une première idée si le dernier opus vous avait plu ou non sur ce point de vue. Rendez-vous donc en septembre pour un avis plus tranché et précis sur la chose.
Et la next-gen dans tout ça ?
Concernant les sorties PS5 et Xbox Series X de WRC 9, Nacon nous a apporté du biscuit. Le jeu bénéficiera d’une gestion complète du SSD (réduisant considérablement les temps de chargement). Sur PS5, un gros travail sera fait pour convenir parfaitement à la DualSense et ses retours haptiques, les gâchettes seront plus difficiles à actionner en cas de casse etc. Le 60 fps minimum sera bien évidemment garanti (ira probablement au-delà). Enfin, la fonctionnalité « Activités » de la PS5 malencontreusement soufflée par GameReactor permettrait d’accèder directement à certains modes ou spéciales sans menu, temps d’attente ou de lancement.
Les images utilisées dans cet aperçu ont été capturées sur les trois nouveaux circuits, à savoir le Japon, la Nouvelle-Zélande et le Kenya.
S’il est difficile de se prononcer sur le nouvel aspect social de WRC 9, nous forçant d’attendre la sortie pour voir si la mayonnaise prend, WRC 9 risque encore de progresser et faire plaisir à sa communauté. Il ne s’annonce certes pas comme une nouvelle révolution dans la série, mais la version preview nous a enchanté par ses nouveaux circuits sublimes, ainsi que ses petites upgrades graphiques et physiques.
4

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*