Test Nacon Streaming Microphone PS4 : La bonne solution pour le streaming ?

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Spécifications
Compatibilité
PS4, PC, Mac, Linux, Android
Type microphone
Condensateur
Atténuation bruit micro
Non
Directivité
Cardioïde
Support ou pied
Trépied sans suspension
Connexions disponibles
USB
BigBen profite de la montée en puissance de sa marque Nacon pour élargir son offre en termes d’accessoires, et particulièrement sur la console de Sony. C’est dans ce contexte que la marque lance son microphone de streaming PS4, un micro sur pied de table avec liaison USB que nous avons mis à l’épreuve.
Voilà un pack qui semble tout à fait complet et prêt à l’emploi. Un micro, un support orientable, un pied de table, une bonnette et un câble USB de près de trois mètres : tout ce qu’il faut pour commencer une séance de streaming sur sa console, le Nacon Streaming Microphone étant plug’n play avec la PlayStation 4 … Comme la plupart des micros USB d’ailleurs, la connexion en DirectAudio offerte par ce modèle n’étant absolument pas différente de celles que nous rencontrons d’habitude. En d’autres mots, le micro est tout à fait compatible avec les plateformes PC Windows, MacOs, Linux, Android, et sa licence PS4 n’est là que pour orienter le joueur vers ce modèle, sans conditionner aucun élément matériel ou logiciel particulier.
Les habitués du streaming ou du studio auront peut-être reconnu chez le Nacon Streamin Microphone la forte influence visuelle du Rode NT-1, lui même inspiré des séries Neumann comme l’actuel U-87. On retrouve en effet ce corps métallique large serti par une bague à visser, avec la grille de tête maintenue par une tige transversale. La comparaison ne tient cependant plus quand on ouvre le micro, les suspensions qui protègent la cellule étant simplement absente. Ici, la membrane du microphone est montée sur un support plastique directement relié à la carte électronique qui gère le port USB, laquelle est connectée par des vis au corps métallique.
Mais dans l’ensemble, la construction du micro et les matériaux utilisés mettent plutôt en confiance quant à sa durabilité, alors que seul le bouton de mute, trop plastique et lâche dans son logement, ainsi que la LED bleue cachée derrière la grille, révèlent l’utilisation non-professionnelle de l’objet. Le trépied lui aussi, pour un simple accessoire, offre une bonne qualité de fabrication et un ressort de maintien en position suffisamment fort pour soutenir le micro. A condition de placer une branche du pied sous le poids du micro, sinon c’est la chute assurée.
Nous sommes moins convaincus par le support orientable, cette petite pièce avec rotule qui vient se fixer d’un côté au micro avec une grande bague et de l’autre au pied avec un connecteur 5/8’’ ainsi qu’un adaptateur en 3/8’’ si l’envie vous prend de le mettre sur un pied standard. Cette pièce en métal vient simplement régler l’orientation du micro avec un point de serrage pour éviter qu’il tombe. Et c’est justement ce point de serrage qui pose problème. Sous-dimensionné par rapport au poids du micro, il ne permet pas de le positionner comme on le veut et limite très fortement les possibilités d’angle. En clair, le micro doit être positionné debout, et ne surtout pas être touché.
En effet, le combo “ pied rigide + rotule vacillante + cellule connecté au corps” n’est d’une part pas très pratique au quotidien car manquant de stabilité, mais c’est surtout un affreux conducteur de vibrations. Et on touche là à l’un des principaux problèmes du Streaming Microphone : il transmet tous les bruits captés par son pied ou son corps à la cellule, laquelle vous en fait allègrement profiter. Ventilateur du PC ou de la console posée sur le même meuble, bras qui glisse sur la surface commune, doigts qui osent toucher le corps du micro, vos auditeurs entendront tout. Alors on pourrait incriminer le pied rigide qui l’accompagne et poser le micro sur une suspension de studio pour améliorer la situation, mais c’est aussi la construction du micro, dénuée de tout absorbant, qui est en cause.
D’ailleurs, on pourra aussi reprocher à Nacon la qualification de son micro de “Cardioïde”, c’est à dire captant principalement à l’avant et atténuant l’arrière, alors que la cellule est hyper-cardioïde (avant et arrière à quasi égalité) et que la (trop) légère atténuation de l’arrière est obtenue grâce à un petit bout de mousse parfaitement inadapté. Résultat, en plus des bruits du sol et de la table, vous profiterez du son de la télé, du réfrigérateur, et de tout ce qui vient de derrière la caméra.
Quant à la qualité sonore, elle est correcte à condition de respecter scrupuleusement une distance de 30 centimètres minimum et de 40-45 centimètres maximum. Au dessus de ces valeurs, on perd tout le grave et la précision des aigus, en dessous on voit apparaître des distorsions, des plops saturés, que l’absence de réglage de gain empêche de contrôler. Et ce n’est avec pas la bonnette anti-vent, qualifiée pour l’occasion d’”anti-pop”, que vous pourrez y remédier.
Il faut ajouter à cela l’obligation de contrôler le volume du micro depuis l’OS du PC ou de la console pour ne pas voir le souffle qu’il génère enlaidir vos moments de calme et de silence, avec un grand maximum autour de 70-80%. L’obligation d’une pièce ultra-silencieuse, une protection élevée du micro contre les vibrations, une position fixe du streamer et un niveau modéré pour éviter le souffle, ça commence à faire beaucoup de contraintes pour obtenir un résultat correct. Pour vous en convaincre, vous pouvez regarder et écouter la vidéo qui suit, enregistrée justement avec ce microphone et illustrant les points que nous venons d’aborder.
Avec sa compatibilité PS4, le Microphone de Streaming de Nacon se place en unique solution officielle pour enregistrer sa voix sur la console de Sony, alors même que la quasi-totalité des micros USB fonctionnent sans soucis sur cette machine. Le tarif ici peut paraître alléchant, mais il illustre surtout la qualité moyenne du résultat obtenu, avec des contraintes demandées assez énormes et une absence gênante de contrôles du signal. Après un ST-200MIC plus fourni, Nacon joue donc l’économie pour se payer une licence PlayStation, et le résultat n’est pas tout à fait à la hauteur de nos attentes.
Un résultat correct si toutes les conditions sont réunies
Le trépied pliable de bonne qualité
3 mètres de câble c’est pratique
Pas de gain pour le niveau de sortie
La cellule encaisse très mal les variations de volume
Toutes les vibrations entrent dans le mix
Ce n’est absolument pas un cardioïde
Le micro génère trop de souffle
La rotule ne tient pas bien le micro
L’idée d’un pack complet pour le streaming à moins de 80€ peut sembler très intéressante, mais le Nacon Streaming Microphone ne se montre absolument pas à la hauteur des espoirs que nous avions placés en lui. Ca vibre, ça souffle, ça sature, ce n’est ni pratique ni efficace, et l’obtention de résultats juste corrects se fait au prix de trop nombreuses contraintes.
09

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*